Documents pour «Mémoire»

Lettres de Pithiviers

De Jo Béranger

43min46

Ce documentaire met en scène un travail scolaire effectué par des lycéens de la ville de Pithiviers, connue pour avoir abrité un camp d’internement de l’Etat Français, durant l’occupation nazie, antichambre de la mort pour des milliers de juifs raflés en 1941 et 1942, principalement lors de la rafle des « billets verts » puis celle du « Vel d’Hiv ». A travers la découverte de ce passé sombre par un travail scolaire, le film pose la question du partage, de l’appropriation de la mémoire par les nouvelles générations. Le film met en scène cette expérience de transmission de la mémoire.

Playoff

Amira Casar

1h46min30

1982. Entraîneur de basket israélien d'origine allemande, Max Stoller s'est imposé comme une véritable légende dans son pays.
Toujours en quête de nouveaux défis, il accepte de prendre en charge l'équipe nationale d'Allemagne de l'Ouest pour l'amener au championnat du monde de Los Angeles.
Or, Max doit non seulement entraîner des joueurs démotivés, qui n'ont pas tous envie d'être bousculés dans leurs habitudes, mais il lui faut aussi faire face aux attaques de la presse israélienne qui le considère comme un traître.
Ce qui ne l'empêche pas de poursuivre sa mission, coûte que coûte. Sans doute aussi parce qu'il est venu là pour autre chose : repartir sur les traces de son enfance brisée par la guerre, un jour de 1943.
Il rencontre alors une jeune femme d'origine turque qui habite dans l'appartement où il a lui-même vécu avec ses parents quarante ans plus tôt. Se retrouvant en elle, il se prend d'affection pour cette déracinée d'aujourd'hui et décide de l'aider…

Les enfants de Sitting Bull

De Jean-Pierre Moscardo

1h11min18

La bataille continue Dans l’ouest américain, les tribus indiennes aiment à répéter cette prophétie : « 100 après le massacre de leurs aïeux à Wounded Knee en 1890, les enfants de Sitting Bull retouveront leur pouvoir d’antan ». Au début des années 90, de jeunes indiens, futurs chef de tribus, participent au Big Foot Ride, une chevauché de 450 km dans les neiges sur les traces de leurs ancêtres.  Cette épopée est l’occasion de faire un panorama du monde indien actuel : rites secrets, éducation des jeunes, rapport à l’homme blanc, prolifération des casinos dans les réserves…

Poulet aux prunes

Marjane Satrapi

1h27min55

Téhéran, 1958. Depuis que son violon tant aimé a été brisé, Nasser Ali Khan, un des plus célèbres musiciens de son époque, a perdu le goût de vivre. Ne trouvant aucun instrument digne de le remplacer, il décide de se mettre au lit et d'attendre la mort. En espérant qu'elle vienne, il s'enfonce dans de profondes rêveries aussi mélancoliques que joyeuses, qui, tout à la fois, le ramènent à sa jeunesse, le conduisent à parler à Azraël, l'ange de la mort, et lui révèlent l'avenir de ses enfants... Au fur et à mesure que s'assemblent les pièces de ce puzzle, apparaît le secret bouleversant de sa vie : une magnifique histoire d'amour qui a nourri son génie et sa musique...

Le frère

De Julien Darras

39min17

Septembre 1958. Le soldat Pierre-Emile Delorme, gravement mutilé en Algérie, est contraint de retourner vivre au foyer familial. Entre un père très ambitieux et une mère effacée, dans un monde de paroles, de non-dits et de faux-semblants, Pierre va se livrer à son frère aîné, Alban, et lui confier sa mémoire. La mémoire, couchée sur le papier, d’une guerre absurde. Une mémoire gênante à bien des égards.

Mémoire fossile

De Arnaud Demuynck

09min21

Un jeune garçon découvre la vie de son grand-père mineur au travers d'un stéthoscope. Depuis la maison où le vieil homme meurt de la silicose, l'enfant fait un voyage sonore et visuel en remontant le temps, d'où émergeront la conscience de l'Histoire et le désir de mémoire.

Là où meurent les chiens

Svetlana Filippova

12min08

On dit que les chiens ne veulent pas causer de chagrin à leurs maîtres et qu’ils quittent leur maison quand ils sentent leur mort approcher. Personne n’a jamais vu où meurent les chiens. Où vont-ils ? Nul ne le sait.   Animation de grain de café

Guy Gilles ou le temps désaccordé

De Gaël Lépingle

56min40

1958. Un jeune homme de vingt ans quitte son Algérie natale pour aller faire sa vie. Cinquante ans plus tard, trois adolescents et un grand appartement donnant sur un boulevard parisien. Au détour d'une pièce, d'une fenêtre, d'un visage, reviennent les films de Guy gilles, les traces, les voix et les images d'une oeuvre méconnue, désaccordée à son temps.

Commune présence

De Michaël Dacheux

43min05

Une lettre, des lieux, des récits portent parfois les signes d'une action et d'une imagination collectives possibles - signes adressés aux visages tendres et aux questions fragiles du présent. "Assis dans un train, un jeune homme lit la lettre d’un vieil ami, défunt aujourd’hui, rencontré adolescent. Il va à la campagne visiter les lieux et les témoins d’un passé marqué par l’engagement et par l’histoire. On aura reconnu le mouvement documentaire typique, souligné par le grain de l’image, la chaleur de couleurs en demi-teintes, par l’usage canonique de la voix off ( la lettre lue par le grand René Vautier) : le film qui s’instaure comme archive.

Scènes de chasse au sanglier

De Claudio Pazienza

45min56

"Méditation sur les images qui m’habitent et sur celles d’où j’aimerais m’exiler. Méditation sur le sens à donner au mot "réel" et méditation sur le désamour des images et des mots. Méditation sur le deuil, sur la mort des miens et sur la manière de "mettre en image" le bruit des choses et du monde. Méditation sur la matière-à-images, sur ce qui les incarne ou les dématérialise. Méditation sur ce qui rend parfois mes images muettes. Méditation sur le désir de toucher. Méditation sur le désir de détruire. Méditation sur les images et sur le souhait de demeurer inconsolable. Une chasse au sanglier, le savoir-faire d’un taxidermiste et une reproduction fidèle du fusil chronophotographique d’Etienne-Jules Marey sont les prémices à un voyage intimiste. Une voix intérieure questionne des images proches et lointaines. Elle questionne le désarroi devant les images. Des images "à quitter" et d’autres à "inventer". Comme si cette invention pouvait rendre aux yeux une beauté perdue. Pas un exercice de nostalgie mais une incursion inopinée dans un univers où tout se délie."

J'étais enfant à Büchenwald

De Bernard Martino

1h34min06

Une succession de témoignages bouleversants et d'images d'archives dont certaines en couleur, tournées par les Américains en avril 1945, au moment de la libération, et décrivant l'horreur des camps.

Spectres

De Sven Augustijnen

1h44min22

Cet essai cinématographique évoque l’une des pages les plus sombres de la période de décolonisation du Congo belge : l’assassinat de Patrice Lumumba, le premier Premier Ministre élu démocratiquement au Congo. Cinquante ans après son assassinat, Patrice Lumumba revient hanter la Belgique. À travers des rencontres, des commémorations et un retour sur les lieux, un haut fonctionnaire belge, Jacques Brassinne de la Buissière, qui fut présent à Élisabethville ce jour sanglant du 17 janvier 1961, tente de conjurer les fantômes du passé. Outre le film, l’exposition présente différents objets qui proviennent des archives personnelles de Brassinne :  des photographies des années ’60 et ’80 de diverses expéditions vers les ‘véritables’ endroits d’exécution, des publications de Brassinne sur le sujet, des objets historiques et des fragments sonores.